FRIPON DIVIN

Spectacle en cours de production

Année de création / 

2020

Celui-qui-parle-aux-choses

« Je suis un homme rouge, un indien et je sais au moins ceci : la terre n’appartient pas à l’homme ; l’homme appartient à la terre. » Chef Seattle, 1854.

Fripon Divin

Celui-qui-parle-aux-choses

TRIO

Jeu Didier Galas 

Musique Joël Grare 

Dessin Jean-François Guillon

Texte (adaptation libre)* : Didier Galas

Composition musicale : Joël Grare

Scénographie et vidéo : Jean-François Guillon

Lumière : Perrine Cadot

Régie générale : Thibaut Champagne

Administration Liana Déchel

Diffusion Jennifer Moutarde

* Le Fripon divin (Paul Radin) ; Discours (Seattle, chef de la tribu Duwamish)

©DR

Trio

La destination première de ce mythe, originellement transmis de manière orale, relève d’une
expérience de mémoire, la mémoire sacrée de l’histoire des Winnebagos. Le récit de ce mythe
est constitué de plusieurs chants et histoires plus ou moins reliées entre elles.


En respect de cette mémoire sacrée, nous avons choisi de nous éloigner de la fonctionnalité
mémorielle du texte pour inventer, à partir des faits relatés, des mots et des chants, un exercice
artistique qui relève autant du domaine des arts plastiques que de celui de la musique ou
du théâtre. Nous cherchons à faire dialoguer musique, dessin, vidéo, et jeu d’acteur. Cette
combinaison, drôle, épique et déconcertante, à l’image de Fripon divin qui est à la fois
diabolique et angélique, provoque un déplacement du rituel vers une représentation.

Bien entendu, nous ne pouvons pas évoquer ce mythe et la culture dont il est issu, sans évoquer
le génocide qu’ont subi les civilisations autochtones d’Amérique du Nord. Il s’agit d’un devoir
de mémoire (la nôtre, cette fois) incontournable. Car c’est sur ce génocide que s’est constituée
la première démocratie occidentale de notre histoire.

Suivez-nous sur Facebook !

© 2017 by Les Hauts Parleurs. 

Crédits et Mentions obligatoires

  • Facebook Icon Les Hauts Parleurs