PROJETS

- En cours de production -

FRIPON DIVIN

Celui-qui-parle-aux-choses

RIEN NE VA PLUS

3ème volet du triptyque Rabelais

Gravure extraite des "Songes de Pantagruel" de François Desprez

 

FRIPON DIVIN, Celui-qui-parle-aux-choses

CREATION 2020/2021

L’intérêt premier de notre spectacle est de faire entendre une histoire drôle, étonnante, et même déconcertante. On rit et on s’émeut de cette histoire qui nous touche dans notre intimité la plus profonde, car elle convoque l’évolution de l’humanité, en évoquant la formation et les transformations de nos corps et de nos coeurs. La musique et les créations graphiques animées interviennent comme des partenaires de l’acteur en prenant le relais de la narration, laissant le corps et la voix se réinventer poétiquement.

Ce conte ne peut être raconté sans évoquer le génocide que les colons occidentaux ont fait subir aux civilisations indiennes d’Amérique du Nord. Il s’agit d’un devoir de mémoire incontournable et même stimulant pour regarder l’avenir avec courage. C’est pourquoi nous incluons dans notre récit le discours du Chef Seattle faisant réponse au président des États-Unis d’Amérique en 1842, lorsque ce dernier lui proposa d’acheter les terres de la tribu Duwamish. 

Enfin, raconter le Fripon divin, c’est aussi faire entendre une histoire dans laquelle l’homme est uni et lié à la nature. Dire cette histoire aujourd’hui devient pour nous un acte politique indispensable. Parce qu’au jour d’aujourd’hui, au milieu des menaces qui guettent notre planète, il nous faut raconter très haut et très fort les récits positifs dans lesquels il apparaît que la vie a su s’inventer, se construire et se développer. 

 

RIEN NE VA PLUS (3ème volet du triptyque Rabelais)

CREATION ETE 2020

Performance de gestes et de paroles

Pour compléter La Vertu Héroïque conférence intimiste sur le thème de l’argent, l’économie et la philosophie, créée à la scène Thélème, et Rabelais versus Nostradamus, conférence performée sur le thème de la prophétie et de la peur de l’avenir, créée à l’Auditorium du Louvre, nous souhaitons couronner le Triptyque Rabelais avec un dernier opus abordant la question du corps humain et sa relation au vivant.

La première phase de notre résidence à la Devinière, maison natale de François Rabelais (aujourd’hui Musée Rabelais) près de Chinon s’est achevée. Pendant 6 semaines, nous avons (Jean-François Guilon et moi-même) échafaudé le projet Rien ne va plus : une exposition accompagnée d’une performance. La restitution de cette résidence aura lieu le samedi 6 juin 2020 à 15h : performance et vernissage de l’exposition qui se tiendra jusqu’à novembre 2020.

 

Rien ne va plus est un projet hybride. Il consiste en l’installation d’une série d’œuvres sur le site du Musée Rabelais et d’un parcours-performance. L’ensemble du projet révèle l’imbrication entre réalité, langage et fiction que l’on retrouve dans l’œuvre de Rabelais. Cette installation sera composée de plusieurs propositions formelles expérimentant le dessin de la lettre et l’écriture du mot dans le lexique rabelaisien. Les œuvres combineront formes végétales et écriture, insectes et signes typographiques, pour offrir une approche contemporaine des notions d’enluminure et de typographie.

La performance permettra d’appréhender la Devinière comme un espace où réel, fiction, langue et pensée s’entremêlent. Ce sera l’occasion de découvrir la parole surprenante de François Rabelais qui, tel un philosophe mêlant humour et poésie (toujours), répondra à nos inquiétudes sur l’avenir incertain de notre planète mondialisée (Rien ne va plus).

Adaptation et mise en scène Didier Galas
Collaboration artistique et scénographie Jean-François Guillon
Musique Joël Grare

Informations complémentaires à venir

Gravure extraite des "Songes de Pantagruel" de François Desprez

 

CREATION ETE 2022

Ouvroir de Paroles

Présentation

Une recherche sur la présence de l’acteur. Nouveau projet avec un collectif de jeunes acteurs sortis de l’ERAC il y a trois ans. Ouvroir de Paroles se constitue à partir de la présence de chaque acteur et des moyens qui exacerbent la présence de chacun sur le plateau. En l’état du travail, il s’agit juste de commencer une recherche à partir d’un entrainement sur l’improvisation et sur des textes proposés par chaque interprète.

Informations complémentaires à venir

Suivez-nous sur Facebook !

© 2017 by Les Hauts Parleurs. 

Crédits et Mentions obligatoires

  • Facebook Icon Les Hauts Parleurs