DIDIER GALAS

Après plusieurs résidences en Asie et en Amérique du sud, Didier Galas crée Monnaie de singes au festival d’Avignon 2000, ce qui l’entraine dans une recherche sur le valet comique : Le petit (H)arlequin (2001)… et ses variantes chinoise (2005) et japonaise (2010), puis une version chorégraphique : Trickster (2011) et musicale : aïlòviou (2013). Il a aussi adapté et mis en scène Miguel de Cervantès, Witold Gombrowicz et surtout François Rabelais : Debvoir est vertu héroïque (2006), Paroles horrifiques et dragées perlées (2007) et Parlaparole (2012). Sa création, Kotoba no Hajimari (L’Invention de la Parole) a eu lieu au Japon en septembre 2014. Il a également collaboré récemment à la mise en scène des 30 ans de la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain.

En tant qu’acteur il participe à Natural Beauty Museum de Patricia Allio et Eleonore Weber (Festival d’Automne 2014). Il a mis en scène La République de Platon d’Alain Badiou au Festival d’Avignon 2015. Son association avec l’artiste visuel Jean-François Guillon donne un nouveau nom à sa compagnie : Les Hauts Parleurs. Depuis, il créé en 2015 La Vérité sur Pinocchio, qui sera présenté notamment à l’Auditorium du Louvre. Toujours en collaboration avec Jean-François Guillon, il créé deux pièces : Rabelais versus Nostradamus (2014) et La Vertu Héroïque (2017), qui sont les deux premières parties d’un triptyque sur l’œuvre de François Rabelais.

 

En 2018, lors du Festival d’Avignon et avec la complicité d’Alain Badiou, Didier retrouve Ahmed, son personnage fétiche et présente sa nouvelle création Ahmed revient en itinérance. En mars 2020, Ahmed comes back, la version anglaise, est présenté en Inde (Auroville et Pondicherry). Une tournée internationale est maintenant en cours de préparation.

 

Les Hauts Parleurs développent de nouveaux projets, tels que L'Escroc divin, celui qui (se) joue des tours, un trio musical ; Rien ne va plus, troisième volet du triptyque sur François Rabelais ou M.M, performance sur le masque, la tradition et la transmission. A Amsterdam, Didier travaille également avec Katrien van Beurden à l’élaboration d’un spectacle qui renoue théâtre contemporain et masques traditionnels. En association avec la compagnie du PasSage, les Hauts Parleurs préparent Sur le champ, une adaptation inédite de la Bhagavad Gîtâ.

 

Didier Galas enseigne le jeu masqué à l’ERACM et intervient régulièrement pour faciliter des masterclass sur l’improvisation partout dans le monde.

© 2017 by Les Hauts Parleurs. 

Crédits et Mentions obligatoires

  • Facebook
  • Instagram