LA COMPAGNIE

Nous sommes Les Hauts Parleurs, une structure de recherche et de production fondée par l’acteur-metteur en scène Didier Galas et l’artiste visuel Jean-François Guillon. Par nos créations, nous tissons de nombreux liens entre littérature, arts plastiques, et arts de la scène. 

 

Nous envisageons le futur avec la volonté de partager le présent. Nous proposons une interprétation positive du monde. Poésie, politique et philosophie sont pour nous les moteurs de la Parole qui est le pivot de nos propositions ; 

Parole sonore, visuelle ou musicale, mais toujours incarnée dans un corps. Nous cherchons l'essentiel, et la simplicité du jeu des acteurs va à la rencontre du minimalisme graphique des espaces scénographiques. Voilà pour notre esthétique primordiale.

Lorsque nous travaillons, notre atelier devient un laboratoire de recherche collective ; lorsque de jeunes artistes se joignent à nous, ce laboratoire devient un lieu de transmission. Notre engagement artistique et politique nous engage comme citoyens, et nos créations sont toujours envisagées comme des objets de partage du savoir et d’éducation populaire, dans lesquels, précisons-le, l’humour et la farce sont souvent des ressorts de jeu. Voilà ce que nous sommes.

Pourquoi faire du théâtre face à l'instabilité et aux incertitudes du monde contemporain ?

Pour nous, les Hauts Parleurs, la réponse pourrait ressembler à celle de Samuel Beckett répondant à l’enquête

« Pourquoi écrivez-vous ? » du quotidien Libération : « Bon qu’à ça ». C’est aussi parce que nous expérimentons la 

poésie de l’instant et le partage du présent, valeurs intrinsèques au théâtre, que nos propositions parviennent à répondre une autre question :

Comment espérer dans le monde à venir ?

En revitalisant le personnage Ahmed avec le philosophe Alain Badiou, en explorant le mythe amérindien du Fripon divin avec le musicien Joël Grare, ou en poursuivant une tenace recherche protéiforme à partir de l’œuvre de l’humaniste François Rabelais, nous développons et enrichissons le regard que nous portons sur le monde actuel, pour en proposer une interprétation positive et engagée. Dans la plupart de nos projets, c’est la parole qui est le pivot des propositions : une parole appréhendée comme une matière visuelle et musicale, incarnée dans un corps. Ce sont des auteurs ancrés dans la poésie, la politique ou la philosophie, tels que Miguel de Cervantès ou Witold Gombrowicz, qui ont inspiré nos entreprises passées. Nos réalisations se caractérisent à chaque fois par une recherche de l'essentiel ; nous aimons que la simplicité du jeu des acteurs rencontre le minimalisme graphique de l’espace scénographique. Cette essentialité et cette simplicité revendiquées constituent notre esthétique primordiale.

 

Avec qui travaillons-nous ?

Au-delà de sa dimension artistique, notre engagement possède également une valeur citoyenne, et nombre de nos créations sont accompagnés d’un volet de sensibilisation du public, comportant débats, stages de pratique théâtrale, ateliers d’écriture, collaborations avec des habitants, etc. Ainsi, nos travaux sont également envisagés comme des objets de partage du savoir ou d’éducation populaire, dans lesquels, précisons-le, l’humour ou la farce sont souvent des ressorts de jeu. Voilà ce que nous sommes.

Et voici qui nous sommes : Didier Galas, acteur-metteur en scène et Jean-François Guillon, artiste visuel, accompagnés pour chaque projet des conseils éclairés de l'actrice-metteuse en scène Emily Wilson, du bon sens irrésistible du régisseur général Thibaut Champagne, de la subtile lumière de l'éclairagiste Perrine Cado, sans oublier le pragmatisme de Liana Déchel et Jennifer Moutarde, respectivement à l'administration et à la diffusion. Notre méthode envisage chaque nouvelle création collectivement, et c'est ainsi que s’élabore un travail d'équipe, fondé sur le partage et la complémentarité, à l’image de notre engagement artistique et politique.